Notre histoire


Notre histoire

Premier centre français répondant aux nouvelles normes édictées par le Ministère de l’Environnement, Trédi Salaise est inauguré par le ministre de l’époque, Huguette Bouchardeau, le 13 juillet 1985. Tredi est alors détenue par le groupe EMC (Entreprise Minière et Chimique) qui exploite des unités de traitement de déchets dangereux depuis 1974. EMC, société à capitaux publiques investit 63 millions de francs dans la construction de cette usine nouvelle génération et embauche 45 salariés.
 
Fin 1988, TREDI demande une autorisation d’extension pour pouvoir traiter sur une nouvelle unité les déchets chlorés. Ce projet est soutenu par les collectivités locales sous réserve de la mise en place d’une structure de surveillance environnementale  indépendante dotée d’installations modernes. L’entreprise obtient son arrêté préfectoral en août 1989 ; la structure SUPAIRE (Surveillance de la pollution de l’air à Roussillon et ses environs) voit le jour à cette même période.
La deuxième unité représente un investissement de 150 millions de francs et porte  le nombre de salariés à 88.

En Mai 1991 : 500 personnes se succèdent pour venir visiter le site considéré comme l’un des  plus performants d’Europe.
 
Après obtention d’un Arrêté Préfectoral d’Autorisation d’extension en 1998, les travaux de construction de la troisième unité débutent en hiver 2000. Opérationnelle dès juillet 2001, la première  unité de traitement des déchets industriels équipée d’un four à grilles avec un système de refroidissement à l’eau met en œuvre des technologies innovantes. Le pouvoir calorifique des déchets permet notamment au site de disposer d’une production de vapeur qui est turbinée pour produire de l’électricité : un équipement à la hauteur de l’investissement de 330 Millions de francs.
La nouvelle installation permet la création d’une quarantaine d’emplois directs.
 
En 2002 la société Trédi alors détenue à 43% par son ancienne maison mère et à 28% par un fond d'investissement est rachetée par le groupe mayennais Séché Environnement.
 
Que de chemin parcouru depuis 1985!  En effet, au-delà de la création des trois unités, notre usine s’est adaptée aux évolutions règlementaires et aux besoins des clients par la création de nouvelles filières de traitement. Il a fallu alors développer de nouvelles compétences pour maitriser des outils de plus en plus performants.

L’histoire continue.

Soucieuse de répondre aux attentes des producteurs de déchets,  l’entreprise met aujourd'hui à la disposition des industriels et des collectivités, ses compétences à dominante chimique et élargit la palette des services en proposant une solution de proximité pour les déchets dangereux produits en petites quantités.